4 tendances dans le monde de l’Internet des Objets en 2018

La firme Gartner avait prédit que 8.4 milliards d’objets connectés seraient en circulation dans le monde d’ici 2018. Selon un rapport de Statista, cet estimé était trop conservateur : le nombre total d’objets connectés en circulation actuellement serait plutôt 20 milliards. L’étude de Statista confirme que l’Internet des Objets est un marché en pleine croissance qui possède actuellement un momentum incroyable.

En 2018, le marché de l’Internet des Objets a continué de grandir et de gagner en maturité. Les défis à relever en développement demeurent nombreux, mais des pas de géants ont été effectués au cours des 10 derniers mois.

Voici quelques tendances observées en 2018.

1 – Adoption massive des plateformes Internet des Objets

Les plateformes logicielles orientées Internet des Objets offertes par des entreprises telles qu’IBM, Amazon, Cisco et GE peuvent simplifier grandement la création, l’intégration et la gestion d’une infrastructure centrée autour de l’Internet des Objets. Ces plateformes facilitent la communication entre objets connectés, les échanges de données, la gestion des objets et le développement de fonctionnalités pour un objet, ce qui permet de sécuriser et de simplifier la gestion d’une infrastructure IdO (Internet des Objets).

Puisque ses plateformes sont en compétition entre elles, de nombreuses améliorations et innovations sont apparues en 2018, ce qui est excellent autant pour le marché que pour les consommateurs. Le service AWS IoT d’Amazon propose aujourd’hui une technologie permettant de prendre avantage de l’apprentissage machine pour les objets connectés, la plateforme Watson IoT d’IBM offre des services au niveau de l’Intelligence Artificielle tandis que la suite Azure IoT de Microsoft offre de nouveaux services pour les développeurs qui facilitent la gestion des objets connectés. Et ce n’est qu’un début !

À prévoir pour 2019 : L’arrivée de fonctionnalités pour faciliter l’entretien préventif et la localisation rapide des objets connectés.

2 – L’Internet des Objets et les technologies émergentes

L’Internet des Objets n’est pas le seul secteur en pleine évolution en ce moment. L’apprentissage machine, l’Intelligence Artificielle, la reconnaissance d’images, la réalité augmentée et la Blockchain poursuivent également leur ascension. Plus ces technologies gagnent en maturité, plus elles peuvent être combinés avec l’Internet des Objets pour créer des produits révolutionnaires.

Par exemple, une startup dans le secteur de la Blockchain et de l’Internet des Objets, IOTA, travaille en ce moment sur un projet important qui faciliterait les transactions économiques entre objets connectés de façon automatisée. Un autre exemple : la plateforme Zappar tente d’utiliser la réalité augmentée pour rendre les objets connectés plus interactifs et plus attrayants pour les consommateurs.

Ces nouvelles possibilités vont continuer de transformer les objets connectés en 2019 et dans les années à venir.

3 – Meilleure utilisation des données

Les objets connectés permettent de récolter beaucoup de données. Par contre, pour être utiles, ces données doivent être bien formatées et indexées. En 2018, beaucoup d’entreprises importantes ont mis en place de nouvelles approches afin d’améliorer la façon dont les données sont accumulées, indexées et utilisées au sein de leur organisation. Résultat ? Ces entreprises maximisent le rendement des données en obtenant un portrait plus complet de l’utilisation de leurs objets connectés dans le monde réel ou encore en monétisant ces données d’une façon ou d’une autre.

En 2019, les entreprises vont continuer à chercher de maximiser le rendement des données en adoptant des stratégies plus sophistiquées au niveau des données, comme par exemple en intégrant une plateforme complète de gestion des données comme celle de Delphix.

4 – La sécurité avant tout

Pour poursuivre l’ascension de l’Internet des Objets, les fabricants d’objets connectés doivent mettre plus d’emphase sur la sécurité. Selon une étude de Mobile Ecosystem Forum, plus 60 % des consommateurs ont des inquiétudes au niveau de la sécurité des objets connectés ou encore au niveau du respect de la vie privée. La gestion des données privées, des données au sein d’une entreprise ou encore des paiements de façon sécuritaire représente un défi important pour l’Internet des Objets.

Pour répondre aux besoins des usagers, l’Internet des Objets cherche à améliorer la façon dont les objets connectés identifient les utilisateurs. Par exemple, les nouveaux modèles de l’Alexa d’Amazon peuvent maintenant reconnaitre jusqu’à 10 voix individuelles différentes, ce qui sécurise le processus d’authentification des utilisateurs.

Quoique ces méthodes et stratégies représentent un pas dans la bonne direction, les problèmes à régler sont encore nombreux. Les projets au niveau de l’Internet des Objets sont de plus en plus ambitieux et de plus en plus connectés (Smart City, Smart Building, Smart Home, etc). D’un côté, la circulation des données pourrait résoudre des problèmes importants au niveau de l’économie, de l’industrie de la santé, des services aux citoyens et plus encore. De l’autre, une manipulation illégale de ses données pourrait avoir des retombées très négatives pour les entreprises et les citoyens. C’est cette tension que les fabricants d’objets connectés cherchent à résoudre actuellement.

Le potentiel de l’internet des Objets est immense puisque les objets connectés pourraient transformer plusieurs industries dans les années à venir. En gardant un œil sur les tendances actuelles et les innovations à venir dans ce secteur, vous serez en mesure de mieux comprendre les défis à relever et les besoins du marché. Si l’Internet des Objets vous intéresse, nous acceptons actuellement les soumissions pour le IoT Challenge d’Askida 2018, présenté par Bell. Nous vous invitons à découvrir le monde de l’Internet des Objets en développant votre propre objet connecté.

Image Team Askida

Team Askida

L'équipe d'Askida // Team Askida