Comment Docker et les conteneurs transforment les essais

En 2018, difficile d’ignorer Docker, dont la technologie de conteneurs permet d’empaqueter une application et ses dépendances dans un conteneur isolé qui peut ensuite être déployé sur une grande variété de machines hôtes, selon les besoins et la demande. Selon les données de Docker, plus de 3.5 millions d’applications ont été empaquetées dans des conteneurs grâce à la technologie de l’entreprise et plus de 37 milliards d’applications ont été téléchargées.

Dans son rapport State of the Cloud 2018, la compagnie Rightscale affirme que l’adoption de la technologie de Docker pour les conteneurs frôle le 50% au sein de l’industrie. Docker possède donc un potentiel énorme puisque le marché de conteneurs continue d’exploser en popularité. En effet, la firme de marketing 451 Research croit que ce marché pourrait valoir plus de 3.4 milliards d’ici 2021.

Qu’est-ce que sont les conteneurs et pourquoi sont-ils aussi populaires?

Tel que mentionné plus haut, les conteneurs permettent d’empaqueter une application et ses dépendances dans un conteneur isolé comprenant tout ce que l’application a besoin : le code, les paramètres, les librairies et plus encore. Les conteneurs permettent donc aux équipes de développement de séparer une application de l’environnement technologique de celle-ci. On ne se pose plus la question « Est-ce que ça fonctionne sur Windows ou Linux? », mais simplement « Est-ce que ça fonctionne sur Docker? »

Plusieurs facteurs expliquent la popularité des conteneurs. Ceux-ci sont flexibles et s’intègrent parfaitement dans un modèle d’intégration et de déploiement en continu (« Continuous Integration/Continuous Deployment, » ou CI/CD), incluant DevOps. Ils utilisent moins de ressources que les machines virtuelles, ce qui peut représenter un gain important à très grande échelle. Docker permet également aux entreprises de diviser une application de très grande taille en plus petits modules individuels développés par des équipes Agile. Au final, Docker permet aux entreprises d’optimiser la façon dont elles assemblent, déploient et gèrent leurs applications.

Comment les conteneurs transforment les tests

Pour assurer une qualité logicielle élevée, les tests doivent suivre la cadence. Auparavant, tester la nouvelle version d’un logiciel de bout en bout pouvait prendre plusieurs semaines. Aujourd’hui, on parle plutôt de quelques heures seulement grâce aux essais automatisés.

Avec Docker, les essais automatisés peuvent être intégrés dans le modèle d’intégration et de déploiement en continu, permettant aux spécialistes AQ de tester une application même si celle-ci est déployée de façon dynamique en temps réel. Cette approche encourage également les entreprises à intégrer les spécialistes AQ au sein des équipes de développement, permettent aux spécialistes d’apporter plus de valeurs d’affaires tout en assurant la qualité des logiciels tout au long du cycle de développement.

Les microservices et les conteneurs

Les conteneurs sont souvent utilisés pour développer des microservices, un style d’architecture de logiciels à partir duquel un ensemble complexe d’applications est décomposé en plusieurs processus indépendants. En créant des environnements isolés pour des fonctions précises, Docker simplifie le processus de détection et de correction d’anomalies et d’erreurs puisque les spécialistes AQ peuvent détecter la source d’une erreur plus facilement et plus rapidement.

Quoique les conteneurs et les microservices possèdent plusieurs avantages pour les tests, ils créent aussi de nouveaux problèmes. Les services qui dépendent des données, par exemple, sont plus difficiles à tester en isolation. Pour régler ce problème, il est possible de virtualiser ces services pour simuler un environnement ou encore le passage des données.

La performance des conteneurs peut aussi être un problème. Beaucoup d’équipes ne testent pas suffisamment les performances de leurs applications à très grande échelle et ce, même si les tests de performance sont très importants pour une infrastructure qui mise sur les conteneurs. En effet, ceux-ci peuvent réagir différemment lors des périodes d’achalandage élevé. Mesurer la performance de votre infrastructure misant sur les conteneurs peut vous aider à identifier des goulots d’étranglement et plusieurs autres problèmes de façon préventive.

Misez sur les conteneurs

Les conteneurs et la technologie développée par Docker ont clairement fait leurs preuves. Selon une étude réalisée par l’entreprise Puppet rassemblant plus de 4600 professionnels en développement de logiciels, les équipes qui misent sur les conteneurs et un processus DevOps ou Agile arrivaient à déployer la nouvelle version d’un logiciel presque 200 fois plus rapidement que celles qui utilisaient des processus de développement traditionnels (« Waterfall »).

En gros, Docker permet à vos équipes de développer des applications flexibles mais robustes, de découper des applications de grande taille en plus petits morceaux et de déployer et de gérer des applications dynamiques de façon simple et efficace. Lorsqu’on considère tous ces avantages, il est facile de comprendre pourquoi et comment Docker est devenu un incontournable en développement de logiciels.

Utilisez-vous Docker en développement ? Comment Docker transforme-t-il votre processus de test ? Laissez-nous un commentaire dans la section ci-bas !

Image Team Askida

Team Askida

L'équipe d'Askida // Team Askida